Équipe

La Présidente est Madame S, naturalisée française et détentrice d’un diplôme d’Aide médico-psychologique, elle soutient aujourd’hui une plus grande participation des personnes victimes de traite au sein des processus d’élaboration et de mise en place des politiques publiques en matière de lutte contre la traite des êtres humains en France. Elle encourage le développement d’une action collective avec et pour les personnes victimes de traite : la mobilisation des femmes nigérianes largement touchées par un phénomène qui perdure en Europe depuis plus de 25 ans, mais aussi des autres communautés impactées dans l’objectif de les investir également dans l’action.

La Secrétaire générale est Madame Sarah THEVENON, cheffe de service d’une plateforme d’accueil des demandeurs d’asile pendant dix ans. Elle a vu un nombre croissant de femmes nigérianes victimes de traite, parfois mineures, entrainées dans la demande d’asile par leurs trafiquants, ballotées dans les différents services et administrations sans être protégées ni même détectées par le système. Elle a largement participé au développement de la formation et de la mise en réseau des partenaires, dans le but de surmonter les nombreuses difficultés permettant à beaucoup de femmes nigérianes d’être mises à l’abri et protéger par l’asile. Elle soutient l’action en faveur des multiples défis encore à relever en matière d’identification, d’accès à la demande d’asile et de protection pour toutes les personnes victimes de traite, majeures et mineures, sans distinction de genre.

Le Trésorier est Monsieur Clément SIBONY, cinéaste. Il a mis en place des projets de théâtre avec les femmes nigérianes à Paris, au sein duquel s’est développée progressivement une envie collective de s’investir dans la vie associative et la lutte contre la traite. Il développe aujourd’hui un projet cinématographique avec elles dans le but de rendre compte des enjeux de la libération de la parole individuelle et collective pour les femmes victimes de traite. Il soutient l’émergence et la mise en place de tous projets à caractère artistique ou socio-culturel au sein de l’association.

Le conseil d’administration est composé pour moitié au moins de personnes ayant été victimes de traite des êtres humains.

Parmi les administrateurs, il y a aussi : 

Marine THISSE est avocate au Barreau du Val de Marne; elle est le conseil de femmes victimes de traite depuis une quinzaine d’années. Dans la demande d’asile, la procédure pénale ou les contentieux administratifs, elle les soutient dans l’accès aux droit et la mise en application des réglementations françaises et internationales qui les protègent. Elle travaille au développement d’une jurisprudence qui comprend leur parcours, obtenant ainsi le statut de réfugié pour les ressortissantes nigérianes originaires de l’Etat d’Edo et victimes de traite : http://www.cnda.fr/Ressources-juridiques-et-geopolitiques/Actualite-jurisprudentielle/Selection-de-decisions-de-la-CNDA/CNDA-24-mars-2015-Mlle-E.F.-n-10012810-C

Elodie APARD est historienne de formation ; elle dirige l’Institut Français de Recherche en Afrique du Nigéria (IFRA-Nigéria), basé à Ibadan. Elle a coordonné plusieurs programmes de recherches collectifs et pluridisciplinaires sur la traite à des fins d’exploitation sexuelle du Nigeria vers la France. Au sein de la MIST, elle est chargée de développer les échanges entre les membres de l’association et les chercheur.e.s africain.e.s – en particulier nigérian.e.s – afin de promouvoir des formes inédites de transmission des savoirs.

http://www.ifra-nigeria.org/former-research-programs/human-trafficking

http://www.ifra-nigeria.org/ongoing-research-programs/packing

Direction : Vanessa Simoni

Développement : Aurélie Jeannerod, Caroline Martin, Tadzio

Community manager : Flora Enifo